• Home
  • About Us
  • Events
  • Blogging Renewal
  • In the Media
  • Tajaddod Press Room
  • The Library
  •  

    Le Renouveau démocratique dénonce « la polarisation confessionnelle sans précédent »

    À l’issue de sa réunion hebdomadaire, le comité exécutif du Renouveau démocratique s’est d’abord prononcé sur la commémoration du 14 Mars, qui aura lieu aujourd’hui. « À un moment où le monde arabe se trouve au seuil d’un changement historique, le Liban, acteur de la première intifada civile et pacifique dans la région, subit de nouveau la paralysie constitutionnelle et la prévalence de la logique de la force sur la vie politique », a précisé le RD, estimant que « la commémoration du 14 Mars survient cette année au moment où le pays souffre d’une polarisation confessionnelle sans précédent ». Rappelant que « l’intifada de l’indépendance a réussi en 2005 à expulser les forces de la tutelle syrienne et à démanteler le régime policier », le RD estime que cette mouvance « n’a pas réalisé un progrès réel, ni vers l’édification de l’État de droit moderne et la consécration du monopole des armes ni au niveau de la rupture des liens du Liban avec les axes régionaux ». Toutefois, le communiqué précise que « les interactions du printemps arabe entretiennent l’espoir de réaliser ces buts ».
    S’agissant des soulèvements régionaux, notamment de « l’intifada en Syrie », le RD a affirmé qu’un an après son déclenchement, « le peuple syrien est de plus en plus déterminé à réclamer sa liberté alors que le régime s’obstine à recourir à la violence aveugle, commettant des massacres et des crimes contre l’humanité, dont les derniers en date, à Homs, révèlent des actes de sauvagerie contre les civils, les femmes et les enfants ». Dans ce cadre, le RD a réitéré « notre solidarité, en tant que libanais, avec le peuple syrien », insistant sur « la nécessité d’apporter la protection civile et l’assistance humanitaire aux Syriens déplacés au Liban ». « Toute atteinte à ces déplacés, quel qu’en soit le motif, doit être contrée », a ajouté le RD, soulignant également l’enjeu de « préserver la scène interne, en dépit des dissidences sur la question syrienne, de la violence régionale ». En outre, le RD a mis en garde contre « les tentatives d’Israël de profiter de la crise syrienne pour mener des attaques criminelles répétées contre la bande de Gaza, ce qui est alarmant, puisque cette situation pourrait contribuer à amoindrir les pressions arabes et internationales exercées sur le régime syrien ». 

    Leave a Reply