• Home
  • About Us
  • Events
  • Blogging Renewal
  • In the Media
  • Tajaddod Press Room
  • The Library
  •  

    Nassib Lahoud conteste l’approche de Michel Murr sur l’alliance au Metn

    Le ministre d’État Nassib Lahoud a expliqué hier les raisons du rapprochement du 14 Mars avec le député Michel Murr, se disant disposé à une alliance électorale avec lui au Metn, tout en contestant néanmoins la vision de M. Murr au sujet de la nature de la bataille électorale et de la formation de la liste commune.

    Lors d’une conférence de presse tenue à son domicile, à Achrafieh, M. Lahoud a souligné que les prises de position de M. Murr au cours des derniers mois, son hostilité au torpillage de l’élection présidentielle, son soutien à l’élection du général Michel Sleiman à la présidence et sa défense de Bkerké et de ses constantes, « ont permis un rapprochement conduisant à une coopération électorale avec lui ».

    « Mais je le dis dès à présent, cette possibilité de rapprochement ne signifie pas que nous avons donné à Michel Murr un mandat pour qu’il définisse lui-même la formule de l’alliance et la nature de la bataille électorale au Metn », a-t-il ajouté.
    « La vision qu’il avait exprimée lors de son entretien télévisé sur la LBCI (jeudi dernier) est différente de la nôtre », a-t-il dit.
    Le chef du Renouveau Démocratique a précisé qu’il entendait mener une « bataille politique par excellence » au Metn et qu’il n’accepterait pas que cette campagne soit « dépouillée de sa substance politique ». Il a contesté l’affirmation de M. Murr selon lequel « la majorité des Metniotes n’est pas concernée par la politique ».
    En outre, il a estimé que les huit sièges du Metn « suffisent à la représentation des partis politiques du 14 Mars et des personnalités indépendantes qui (lui) sont proches », et affirmé que le Metn n’est pas « un fromage à découper » selon la logique du partage des parts d’influence.
    M. Murr avait affirmé qu’il visait pour lui-même et ses proches quatre des sièges du Metn, trois autres devant aller au 14 Mars et le huitième au Tachnag.
    « Je voudrais qu’il soit clair que moi, Nassib Lahoud, n’entrerais dans une liste que si j’étais l’un des contributeurs à sa formation », a-t-il encore dit.

    En réponse à une question, il a précisé avoir reçu chez lui à déjeuner jeudi dernier son collègue Élias Murr (donc avant l’apparition télévisée de Michel Murr), qu’il est resté quatre heures, que l’ambiance était « très bonne » entre eux et qu’elle était « très différente du climat suggéré par la prestation télévisée » du député du Metn.

    Leave a Reply