• Home
  • About Us
  • Events
  • Blogging Renewal
  • In the Media
  • Tajaddod Press Room
  • The Library
  •  

    Nassib Lahoud appelle à la raison pour gérer les divergences libanaises sur la Syrie

    Nassib Lahoud a mis en garde hier contre un risque d’escalade et de recrudescence de la tension « dangereux » au Liban, à l’ombre d’une division politique « de plus en plus profonde », d’un retour « inédit » de la violence verbale et de la crise sanglante « de plus en plus installée » en Syrie.

    Dans un communiqué, le président du Renouveau démocratique (RD) a rappelé la « nécessité » d’un accord interlibanais sur un minimum de raison pour gérer les divergences de vues concernant la situation en Syrie et faire en sorte qu’elles ne débouchent pas sur de véritables conflits.

    « La règle première est de calmer le discours politique et de mettre un terme à cette campagne basée sur les accusations de traîtrise. Ensuite, il est deux points à propos desquels les Libanais n’ont aucune raison de s’opposer : l’arrêt des violences et des bains de sang, c’est-à-dire des solutions à caractère sécuritaire, le respect des droits de l’homme et du peuple syrien à décider lui-même de son destin en toute liberté et de manière démocratique », a-t-il insisté, avant d’évoquer un consensus sur le fait que la nature du système en Syrie « doive rester affaire purement syrienne, que seul le peuple syrien est à même de décider ».

    Enfin, Nassib Lahoud a rappelé que chacun, au Liban notamment, a le droit d’exprimer son avis et la liberté de l’exprimer « pacifiquement et légalement, dans un respect mutuel et un contrôle de soi, comme cela se passe dans les sociétés civilisées et plurielles ».

    Leave a Reply