• Home
  • About Us
  • Events
  • Blogging Renewal
  • In the Media
  • Tajaddod Press Room
  • The Library
  •  

    Misbah Ahdab : Oui à la résistance, lorsqu’elle mérite son nom

    Le député Misbah al-Ahdab, vice-président du Renouveau Démocratique, s’est interrogé hier sur le fait de savoir pourquoi le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, « a ouvert en ce moment précis le dossier des quatre diplomates iraniens enlevés en 1982 ». « Pourquoi exacerber les tensions en évoquant une affaire qui remonte à 1982 ? Ces propos semblent liés aux discours qui chantent la victoire du Hamas à Gaza, a-t-il lancé. On tente d’ouvrir la voie à une ingérence iranienne dans le dossier palestinien et notamment dans les négociations (sur un éventuel échange de prisonniers entre Israël et les Palestiniens). »
    « Ce n’est pas de cette façon que l’on défend le peuple palestinien, a aussi martelé le député Ahdab. Nous soutenons la Résistance lorsqu’elle porte bien son nom. Ils ne cessent de nous dire que la cause palestinienne est la leur. Mais 1 500 Palestiniens ont été assassinés de la plus odieuse des manières et personne n’a bougé. Et voilà qu’ils nous disent que la résistance a remporté une victoire. Mais ceux qui tiennent ces propos se trouvent à l’extérieur de Gaza. Permettez-nous d’entendre la voix des habitants de Gaza qui seuls sont habilités à s’exprimer en leur propre nom. »

    Leave a Reply