• Home
  • About Us
  • Events
  • Blogging Renewal
  • In the Media
  • Tajaddod Press Room
  • The Library
  •  

    Misbah Ahdab : Mikati « peut » imposer ses conditions

    L’ancien député de Tripoli Misbah Ahdab a invité le Premier ministre désigné Nagib Mikati à mettre un terme à la « dangereuse division qui souffle sur le pays » et à la « prévenir au lieu de s’y inclure ou d’essayer de la justifier ». Il lui a également conseillé de ne plus abonder dans des accusations de traîtrise « comme il l’a fait sur la chaîne de télévision al-Manar lorsqu’il a condamné les efforts de certaines parties pour que des sanctions internationales soient imposées sur le Liban. Cela légitime la prise de pouvoir viciée qui s’est faite à travers les pressions et les menaces d’utiliser les armes lancées à la face du monde », a-t-il déploré.

    Pour Misbah Ahdab, Nagib Mikati « fait face à un grand défi : soit il va respecter les engagements qu’il a pris devant ceux qui l’ont élu, notamment ceux liés au Tribunal spécial pour le Liban, au renforcement des institutions et à son rôle d’homme providence, soit il va essayer de combler la grosse faille qui menace désormais l’unité nationale, à l’aune de comment il a été nommé et de sa détermination à former un cabinet monochrome sous le prétexte que l’accord de Doha est mort avec le refus du 14 Mars de participer au prochain gouvernement ».

    Le vice-président du Renouveau démocratique (RD) a jugé néanmoins que Nagib Mikati est dans une position « qui lui permet d’imposer ses conditions, et qu’il peut encore prouver qu’il entend véritablement sauver le Liban. Il est dans son intérêt et dans celui de la nation de former un gouvernement équilibré basé sur une participation réelle de toutes les factions », a-t-il indiqué.

    Concernant enfin la participation du RD à la commémoration du 14 mars 2005, Misbah Ahdab a assuré que même si son parti n’est pas inclus dans l’Alliance du 14 Mars, « nos sympathisants et nos partisans sont naturellement concernés » par cet événement, « en raison aussi bien de l’importance symbolique et morale de cette date que du poids des revendications et des slogans qui seront brandis cette année ».

    Leave a Reply