• Home
  • About Us
  • Events
  • Blogging Renewal
  • In the Media
  • Tajaddod Press Room
  • The Library
  •  

    Misbah Ahdab : Pourquoi envenimer la situation confessionnelle au lieu d’atténuer le problème ?

    L’ancien député de Tripoli et vice-président du Renouveau Démocratique Misbah al-Ahdab a souligné, au terme de son entrevue avec le patriarche maronite, que sur le plan du principe, l’abolition du confessionnalisme est, certes, « extrêmement importante et stratégique pour le Liban ».
    « Nous aspirons tous à l’édification d’un État civil qui préserverait l’égalité entre les citoyens tout en sauvegardant dans le même temps les spécificités des communautés et des cultures diverses, a déclaré M. Ahdab. Le problème ne réside pas dans le fait de soulever la question (de l’abolition du confessionnalisme), mais dans le processus suivi et dans le timing choisi. En ce qui concerne le processus, lorsque le patriarche Sfeir souligne qu’il faut abolir le confessionnalisme dans les esprits avant de l’abolir dans les textes, il reflète le point de vue d’une large faction des Libanais qui n’ont pas confiance dans cette classe politique qui est profondément ancrée dans le confessionnalisme et le sectarisme. Comment quelqu’un peut-il proposer quelque chose qu’il ne possède pas ? » s’est interrogé à ce propos M. Ahdab qui a émis des doutes sur le caractère opportun de la proposition de Berry pour ce qui a trait à son timing. « Ce problème constitue-t-il une priorité aujourd’hui ? a ajouté l’ancien député. Nous sommes confrontés actuellement à une tension sectaire et à une situation explosive dans la région, du Yémen à l’Irak en passant par Gaza et l’Iran, ce qui risquerait de déboucher sur une nouvelle agression israélienne contre le Liban. Dans un tel contexte, n’est-il pas préférable d’axer nos efforts sur la mise en place d’un filet de sécurité au plan interne, au lieu de nous lancer dans des débats qui risquent d’envenimer la situation sur le plan confessionnel, au lieu d’atténuer le problème ? »

    Leave a Reply