• Home
  • About Us
  • Events
  • Blogging Renewal
  • In the Media
  • Tajaddod Press Room
  • The Library
  •  

    La classe politique prise de court par le geste du candidat

    Coup de théâtre hier sur la scène politique locale : le ministre Nassib Lahoud, chef du mouvement du Renouveau démocratique, a publié en début d’après-midi un communiqué annonçant qu’il retirait sa candidature à l’un des sièges maronites du Metn-Nord. M. Lahoud entend ainsi protester contre le fait que la dimension politique de la bataille au Metn est négligée au profit d’un simple partage du gâteau. Cette décision a plongé les différents milieux politiques, notamment au sein du 14 Mars, dans la stupéfaction et l’embarras.
    Aussitôt connue la nouvelle, le président du conseil exécutif des Forces libanaises, Samir Geagea, a rendu visite à M. Lahoud afin de le convaincre de revenir sur sa décision. M. Lahoud a reçu des appels téléphoniques dans le même but du chef du Courant du futur, Saad Hariri, du leader du PSP, Walid Joumblatt, des députés Nayla Moawad et Boutros Harb, du leader du PNL, Dory Chamoun, du coordinateur général du secrétariat du 14 Mars, Farès Souhaid, et du Amid du Bloc national, Carlos Eddé, qui ont tous tenté d’amener M. Lahoud à revenir sur sa décision. De son côté, dans une déclaration à la MTV, M. Samy Gemayel, candidat au Metn, a exhorté M. Lahoud à réviser sa position, soulignant que « la bataille que nous menons est plus importante que les considérations personnelles ». Le chef du Renouveau démocratique a toutefois campé sur ses positions, affirmant que sa décision était irréversible et qu’elle ne constituait nullement une quelconque manœuvre.

    Les milieux proches de M. Lahoud indiquaient tard en soirée que ce dernier reste soucieux d’assurer les conditions nécessaires au succès de la révolution du Cèdre. Les mêmes sources indiquent que M. Lahoud émet l’espoir que sa démarche provoquera « un choc positif au niveau des ténors du 14 Mars ».

    Dans un communiqué succinct, M. Lahoud a expliqué les raisons de sa démarche, rappelant notamment que le 15 mars dernier, il avait tenu une conférence de presse pour exposer sa vision de la gestion de la bataille électorale au Metn, notamment en ce qui concerne « les critères qui devraient être retenus dans cette bataille et dans la formation de la liste ». « J’avais défini cette position en me basant sur mes convictions, mes options, mon expérience politique, les valeurs morales et les objectifs nationaux auxquels je suis attaché et pour lesquels j’ai œuvré depuis que j’ai fait mon entrée sur la scène politique, dans le cadre du Renouveau démocratique ou d’autres institutions », a notamment souligné M. Lahoud.
    Et d’ajouter : « J’avais également souligné (lors de la conférence de presse du 15 mars) que je ne m’associerai à aucune liste électorale sans que je contribue à sa formation ou à la définition des critères de sa mise sur pied. Or, la gestion de la bataille électorale au Metn et la formation de la liste se font sur base d’un partage du gâteau et de la détermination de l’influence des parties en présence, au détriment de la dimension politique et des objectifs nationaux recherchés dans ces élections, comme le souhaitent les Metniotes, et les Libanais en général. Par voie de conséquence, j’ai décidé de ne pas m’associer à cette liste et de retirer ma candidature des prochaines élections législatives. »
    Et M. Lahoud de conclure : « Je m’engage auprès des habitants du Metn, et des Libanais en général, à continuer à œuvrer ensemble afin de réaliser les objectifs nationaux et à respecter les valeurs morales, aux côtés de ceux qui croient en l’édification d’un État démocratique et moderne, et qui croient aussi en la mise en place d’une société civile libre, pluraliste, dans le cadre d’un pays souverain, indépendant et prospère, en conformité avec les principes de l’intifada de l’indépendance et de la révolution du Cèdre. »

    L’Orient-Le Jour
    18.04.2009

    Leave a Reply