• Home
  • About Us
  • Events
  • Blogging Renewal
  • In the Media
  • Tajaddod Press Room
  • The Library
  •  

    Même les fleurs swinguaient au Georges V…

    Samedi, square Viviani en bordure de la Seine, dans l’une des plus anciennes églises de Paris, Saint-Julien-le-Pauvre, transformée en une serre à fleurs, un  double « oui » assuré a retenti : ceux de Joumana Lahoud et Ibrahim Diab qui ont scellé leur destin sous le regard de leurs  témoins (pour elle sa sœur Roula Noujaim, et Élie Basile Yared pour lui) et sous les applaudissements de leurs parents  Nassib et Abla Lahoud, Nemr et Tilda Diab, leurs  oncles, tantes, cousins (Karim, Ramzi et Nadim Lahoud) et cousines (les princesses Abdel-Aziz venues d’Arabie saoudite), ainsi que leurs amis de toujours, notamment Diane Yared ; Nabil Makari (accompagné de ses parents  Farid et Maha) ; Nadi Salamé (avec Riad et Nada) ;  les filles de Nabil et Hana Akkari ; et Petra Palumbo (avec Hayat et Lord Palumbo).

    La cérémonie religieuse a été suivie d’un somptueux dîner au Georges V où les nouveaux mariés ont fait une entrée du tonnerre  au rythme de la « zaffé » et de la « dabké », avant que Sélim Lahoud ne fasse un discours plein d’humour sur la love story des nouveaux époux et que DJ et orchestre avec chanteurs et chanteuses ne prennent la relève pour faire danser…  jusqu’à 4 heures du matin deux cents convives, notamment Raymond et May Abou Adal, Jean-Lou et Denise Eddé, Camille et Leila Ziadé, François Abi Saab (sans Gaby), Gabriel  Bocti, Randa Takieddine, Nayla et Jean de Freige, et les ex- ambassadeurs de France au Liban, Bernard Émié et André Parant, avec leurs épouses respectives. L’ambiance  était tellement frénétiquement happy qu’en chantant, accompagnés de l’orchestre, Abla Lahoud et Misbah Ahdab ont même fait swinguer les superbes bouquets d’arums, d’orchidées et de roses blanches qui dévoraient  les centres de table…

    À la fin de la big party, les invités ont emporté avec eux une petite mais magique parenthèse hors du temps, mais aussi un grand cœur de chez Baccarat. Qui a dit que l’amour n’est pas contagieux et mille mabrouk !

    Dita VON BLISS
    L’Orient-Le Jour
    13.04.2010

    Leave a Reply