• Home
  • About Us
  • Events
  • Blogging Renewal
  • In the Media
  • Tajaddod Press Room
  • The Library
  •  

    You are currently browsing the Tajaddod Youth – شباب التجّدد weblog archives for July, 2006.

    Ouverture et développement sont-ils deux options antinomiques ?


    Le courant économique dominant a, dès ses débuts, établi une relation positive entre ouverture et développement. Depuis l’hypothèse du « doux commerce » d’Adam Smith, jusqu’aux plus récents rapports de Dollar, Collier, Sachs et Warner, le commerce international est supposé être un moteur de développement pour les pays qui s’y engagent. Pourtant, bien qu’ils aient – volontairement ou non – suivi ce précepte, de nombreux pays du Sud, particulièrement en Afrique, n’arrivent pas en enclencher la machine miraculeuse du développement.
    Le débat a été bien appauvri quand on a voulu regarder le lien ouverture – développement sous un angle unique, partisan ou adversaire. Une opinion saine ne peut être fondée que sur une analyse plus nuancée qui, dans un premier temps, récapitule les principales expériences, pour, dans un second temps, élaborer une sorte de bilan. Ainsi, après d’une part, l’échec des stratégies de développement autarcique et d’autre part, les faibles résultats sur le développement de l’ouverture – seule, il semble que les deux processus doivent s’effectuer parallèlement et progressivement, avec une série de mesures d’accompagnement, internes et externes. Read the rest of this entry »


    La démocratie conduit-elle à la paix ?


     

    Depuis 1832, les démocraties ne se font plus la guerre, d’après Michael Doyle. De nombreuses statistiques font état d’une progression constante du nombre d’Etats considérés comme démocratiques dans le monde, d’année en année, selon des Think-Tanks spécialisés, souvent américains (tels que le Freedom House Group). Cette progression prend en compte les Etats démocratiques nés avec la fin des grands empires européens, puis la fin de la Deuxième Guerre mondiale ou avec la chute du bloc communiste.
    Le monde vit-il dans une plus grande paix pour autant ? Les conflits ont-ils significativement diminué pour établir cette corrélation, voire cette causalité directe entre démocratie et paix ? La paix est-elle seulement et simplement l’absence de l’état de guerre ?
    Pour voir si la démocratie conduit à la paix, nous adopterons dans un premier temps une approche a contrario : voir si la paix a été amenée par des régimes non démocratiques, à l’échelle nationale puis internationale. Dans un second temps, nous examinerons le bilan de la démocratie comme vecteur de paix et enfin les éventuels aménagements ou « variations sur le thème » qui doivent lui être apportés pour qu’elle mène cette mission de façon plus efficace. Read the rest of this entry »